"Je ne me suis jamais senti 'enferisé' à Matignon" : les confidences de Jean Castex à quelques jours de son départ

Alors que le second mandat d'Emmanuel Macron a débuté samedi, la nomination du prochain Premier ministre se fait toujours attendre. L'actuel chef du gouvernement restera en poste au moins jusqu'à lundi.

Article rédigé par
Guillaume Daret - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le Premier ministre, Jean Castex, à la sortie du Conseil des ministres, le 20 avril 2022, à l'Elysée (Paris). (LUDOVIC MARIN / AFP)

Même si Emmanuel Macron lui a demandé de rester un peu plus longtemps que prévu, Jean Castex vit bien ses dernières heures en tant que Premier ministre. "Je m'y suis plu énormément. C'est une ruche qui fonctionne parfaitement", décrit avec enthousiasme l'ancien maire de Prades, sous le soleil qui baigne le jardin de Matignon.

Le chef du gouvernement explique que l'une de ses principales préoccupations, pendant près de deux ans rue de Varenne, aura été la recherche constante de l'efficacité et la volonté d'éviter les couacs, afin de ne pas ajouter des tensions dans une période de crise marquée par la pandémie de Covid-19 puis la guerre en Ukraine. "On ne gère pas un club de vacances mais les affaires de l'Etat. Il faut donc que ça marche", tranche Jean Castex.

"Pas un simple collaborateur"

Elu local, ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée sous Nicolas Sarkozy, personne ne s'attendait à le voir remplacer Edouard Philippe en juillet 2020. "Exercer ces fonctions a été pour moi un accomplissement, une fierté immense. Je ne me suis jamais senti 'enferisé'", sourit Jean Castex, en référence à cet "enfer de Matignon" décrit par certains de ses prédécesseurs.

Le couple formé avec le président de la République aura été au cœur de son passage à Matignon. A ceux qui décrivent Jean Castex comme un chef de gouvernement effacé, choisi spécialement par Emmanuel Macron pour ne pas lui faire d'ombre, l'intéressé rétorque que "le Premier ministre a été parfaitement respecté dans son rôle". "Il n'a pas été un simple collaborateur", juge l'un de ses soutiens. D'ailleurs, l'entourage de Jean Castex dément la supposée gestion "jupitérienne" du chef de l'Etat, qui déciderait de tout, tout seul. Il explique à l'inverse qu'il a passé son temps à échanger avec le chef de l'Etat, chacun à sa place. 

"J'ai le sentiment d'avoir eu avec Emmanuel Macron une relation de respect mutuel et d'écoute."

Jean Castex

au service politique de France Télévisions

Jean Castex aura réussi à façonner l'image d'un chef de gouvernement atypique, débonnaire et proche des Français. "Personne ne le connaissait", note un membre de son entourage pour qui le plus dur pour un Premier ministre "est d'établir une relation avec l'opinion publique". Sur le plan du bilan, ses équipes ont le sentiment que la gestion de la crise sanitaire a été plutôt bonne.

"Je quitterai le champ politique national"

Alors pourquoi ne pas vouloir prolonger le bail rue de Varenne ? "Les élections marquent un nouveau moment politique, qui nécessite un nouveau souffle", analyse Jean Castex à propos de l'actuelle séquence électorale. "Le président est réélu, on espère que la majorité sera reconduite. Si le Premier ministre était reconduit également, cela donnerait le sentiment de ne pas avoir entendu le message de la présidentielle", ajoute l'un de ses conseillers.

Qui succèdera à Jean Castex à Matignon ? Celui qui est encore Premier ministre pour quelques jours sourit mais equive la question. Plusieurs membres de son entourage pensent que le temps de confier ce poste à une femme est venu. De quoi l'avenir de Jean Castex sera-t-il fait après cette mission pas comme les autres ? "Je quitterai le champ politique national. Je sais d'où je viens et je sais où je vais revenir", assure Jean Castex, qui écarte donc la possibilité de figurer au sein du futur gouvernement à un autre poste.

Ses proches disent qu'il veut mettre son expérience au profit de l'intégration et d'un ascenseur social aujourd'hui en panne. Mais sa priorité immédiate est ailleurs : trois semaines de vacances chez lui, dans les Pyrénées-Orientales. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jean Castex

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.