Un comité d'experts suggère d'expérimenter un "revenu de base" pour les jeunes de 18 à 24 ans

Le groupe d'experts, présidé par Louis Schweitzer, était chargé d'évaluer l'impact de la stratégie gouvernementale de lutte contre la pauvreté.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un collage sur un mur de Paris, le 17 mars 2021. (LOU OSRA / HANS LUCAS / AFP)

Seront-ils écoutés par Emmanuel Macron ? Un comité d'experts et d'expertes a préconisé vendredi 2 avril d'"expérimenter sans délai" un "revenu de base" pour les jeunes de 18 à 24 ans "les plus démunis". Le comité, présidé par l'ancien patron de Renault, Louis Schweitzer, avait été chargé par l'exécutif d'évaluer l'impact de la stratégie gouvernementale de lutte contre la pauvreté en 2018.

Le rapport propose que ce "revenu de base" soit accordé "sous conditions de ressources" et "en prenant en compte la solidarité familiale, sous réserve que le jeune puisse en bénéficier". Les critères d'attribution seraient les mêmes pour les étudiants et les non-étudiants, ce qui reviendrait à fondre le système des bourses dans le nouveau dispositif qui coûterait de "5 à 7 milliards d'euros" par an, a précisé Louis Schweitzer lors d'une conférence de presse.

Création d'un "revenu universel d'activité"

"La crise sanitaire a souligné les limites" du système actuel qui rend les jeunes de moins de 25 ans, non éligibles au RSA, tributaires d'emplois précaires ou de l'aide de leur famille, alors même que "les difficultés du marché du travail et les pertes de revenus des parents redoublent [leur] vulnérabilité", pointe le comité.

Le comité suggère également de mieux lutter contre le non-recours aux prestations sociales et de relancer la concertation sur la création d'un "revenu universel d'activité" regroupant plusieurs minima sociaux. Cette concertation a été mise à l'arrêt lors du premier confinement, en mars 2020, et n'a pas redémarré.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.