Remaniement : les vérifications obligatoires avant la nomination

Avant leur nomination lundi 6 juillet, les profils des personnalités qui composeront le nouveau gouvernement ont été analysés par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

FRANCE 2

Lors de la formation d’un nouveau gouvernement, c’est à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) que tout se joue. Dans les deux mois qui suivent leur nomination, les nouveaux membres du gouvernement doivent faire une déclaration de patrimoine. Ils doivent y inscrire la totalité de leurs biens propres, ce qu’ils possèdent ou partagent, ainsi que les patrimoines de leurs conjoints. Ces déclarations sont ensuite rendues publiques.

Une déclaration d’intérêts

Depuis 2017, avant même l’officialisation du gouvernement, l’Élysée et Matignon peuvent tester de nombreux noms. Les échanges se font alors oralement et non pas par écrit. La Haute autorité s’appuie sur les déclarations de 15 000 élus. Les nouveaux ministres doivent aussi soumettre une déclaration d’intérêts, expliquant ce qu’ils ont fait pendant les cinq ans qui ont précédé leur nomination : leurs activités professionnelles, avec quels organismes ou quelles associations.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a remplacé en 2013 la commission pour la transparence financière de la vie politique.
La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a remplacé en 2013 la commission pour la transparence financière de la vie politique. (BERTRAND GUAY / AFP)