Prix des carburants : des disparités entre les stations-service dans l'application de la remise de 18 centimes

Publié
Prix des carburants : des disparités entre les stations-service dans l'application de la remise de 18 centimes
Article rédigé par
S.Lanson, P-L.Monnier, G.Pinol, J.Chouquet - France 2
France Télévisions

Une remise de 18 centimes d'euro par litre de carburant entrera en vigueur vendredi 1er avril. Si certaines stations-service l'appliquent déjà, d'autres ne pourront pas tenir le délai. 

16 000 litres de gazole arrivent, mardi 29 mars, dans une station-service de Compiègne (Oise). Le carburant a été acheté 18 centimes d'euro moins cher, grâce à la subvention de l'État. "Compte tenu que nos fournisseurs, hier, ont joué le jeu plus tôt que prévu, il est normal que nous répercutions cette baisse plus tôt que prévu", explique Gérald Guerdin, gérant de l'entreprise Guerdin Max et fils. À la pompe, il n'attendra donc pas vendredi 1er avril, la date officielle de la baisse. 

Certaines stations-service en retard

Le diesel est ici tombé à 2,012 euros. Pourtant, les automobilistes sont partagés au moment de faire le plein. "Une bonne chose" selon certains, mais "pas assez" pour d'autres. Si certains sont en avance pour appliquer la remise, d'autres seront en retard. C'est le cas d'une station rurale, qui ne pourra écouler avant vendredi ses 11 000 litres de stock achetés au prix fort la semaine précédente. "On a encore de l'ancien produit à des prix chers, donc on ne pourra pas appliquer la remise", déplore Catherine Mazand, gérante de l'entreprise Civiale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.