"On sent la patte de Sarkozy" derrière ce gouvernement

La politologue Virginie Martin, professeure-chercheure à Kedge Business School, commente sur franceinfo lundi 6 juillet la composition du nouveau gouvernement.

FRANCEINFO

"Il y a peut-être moins d’ouverture, de panache et de nouveautés véritablement intéressantes dans ce gouvernement Castex. C’est un peu beaucoup de bruit pour pas grand-chose. C’est à peine un remaniement", estime la politologue Virginie Martin.

"Ethique piétiné"

"L’éthique en politique est un peu piétiné. Nous risquons d’avoir des conflits d’intérêts avec Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti. L’enquête pour accusation de viol et harcèlement sexuel sur le ministre de l’Intérieur est rouverte. Le nouveau ministre de la Justice est en conflit avec le parquet national financier. Je suis troublée par ces deux nominations", déplore cette professeure-chercheure de Marseille (Bouches-du-Rhône).

Trois entrants, quatre sortants et beaucoup de transferts. "Il est beaucoup plus clair. Emmanuel Macron ne pourra plus finalement faire son storytelling du 'en même temps de gauche et de droite'. Le clivage gauche-droite est ravivé par les municipales. C’est un échec pour le président qui voulait l'abattre et on revient à des ministres qui ont fait leur temps sous Chirac et Sarkozy. C’est un gouvernement plutôt et de droite et de droite et on sent la patte de Nicolas Sarkozy", conclut Virginie Martin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy (à gauche) et Emmanuel Macron (à droite) le 31 mars 2019 sur le plateau des Glières (Haute-Savoie).
Nicolas Sarkozy (à gauche) et Emmanuel Macron (à droite) le 31 mars 2019 sur le plateau des Glières (Haute-Savoie). (LUDOVIC MARIN / AFP)