"Le parti majoritaire est en réalité une coquille vide", affirme l'ancien Premier ministre Lionel Jospin

Lionel Jospin, ancien Premier ministre socialiste, est l'invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 2 octobre. Il sort un livre, "Un temps troublé" (Seuil).

France 2

Lionel Jospin revient dans le débat politique avec la sortie de son livre Un temps troublé (Seuil). Un projet de loi doit arriver sur le séparatisme. Emmanuel Macron doit faire des annonces. Existe-t-il une urgence à légiférer dans ce domaine ? "Au fond tout le débat est peut-être dans l'article 1 de notre Constitution qui dit : 'La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale'. Alors est-ce que nous sommes menacés par un mouvement séparatiste ? À l'évidence non. Qu'il y ait des attitudes séparatistes, c'est à dire la volonté de certains, notamment des jeunes, qui veulent choisir leur loi et ne pas respecter les lois de la République, oui c'est vrai et d'ailleurs je l'évoque dans mon livre", explique Lionel Jospin, ancien Premier ministre socialiste, et invité des 4 Vérités de France 2, vendredi 2 octobre.

"Il y a un système politique qui a été mis à terre en 2017"

Est-ce un phénomène en expansion ? "Ces réalités existent, simplement c'est à la République de partir à la reconquête des territoires perdus de la République", ajoute Lionel Jospin. Ne le fait-elle pas depuis des années ? "À mon sens pas assez, il y a une dimension répressive, il y a un rappel à la loi, mais toute une action par l'éducation par le logement, par le refus des discriminations sont également essentielles", indique Lionel Jospin.


En France, qui sont les responsables des temps troublés que nous vivons, selon Lionel Jospin ? "Il y a un système politique qui a été mis à terre en 2017, fondé sur l'alternance d'un grand parti de gauche et d'un grand parti de droite et que n'a pas été mis en place un système politique stable et que c'est une partie de l'explication des troubles d'aujourd'hui", indique l'ancien Premier ministre.


Quel serait un système politique stable ? "Ce serait déjà que le groupe majoritaire à l'Assemblée nationale puise ses racines dans la réalité du pays, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. On a vu aux élections municipales que le parti majoritaire était en réalité une coquille vide. C'est un problème pour la stabilité de nos institutions", conclut Lionel Jospin.

Lionel Jospin, ancien Premier ministre socialiste, le 30 septembre 2019.
Lionel Jospin, ancien Premier ministre socialiste, le 30 septembre 2019. (ERIC FEFERBERG / AFP)