La députée socialiste Valérie Rabault affirme avoir refusé de devenir Première ministre

"Ils feront la retraite à 65 ans, c’est contraire à mes convictions, a expliqué la présidente du groupe socialiste à l'Assemblée nationale au "HuffPost".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La députée socialiste Valérie Rabault à l'Assemblée nationale, le 1er mars 2022. (BERTRAND GUAY / AFP)

Qui pour remplacer Jean Castex ? Ce ne sera pas la députée socialiste Valérie Rabault. Cette dernière a affirmé, mardi 3 mai à BFMTV, avoir refusé le poste. "Ils feront la retraite à 65 ans, c’est contraire à mes convictions", a expliqué la présidente du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, au HuffPost. "Je suis élue d’une circonscription rurale, quand je vois les petites retraites des agriculteurs, je ne peux pas défendre un tel texte."

Emmanuel Macron a annoncé, le 27 avril sur un marché de Cergy (Val-d'Oise), que le Premier ministre qu'il nommerait serait "quelqu'un qui est attaché à la question sociale, à la question environnementale et à la question productive". "Je crois au dépassement, la couleur politique ne dit pas tout", a-t-il aussi souligné lors de ce premier déplacement depuis sa réélection, en réponse à une question d'un journaliste sur la possibilité de voir une personnalité de gauche nommée.

Les spéculations vont bon train sur l'identité du futur ou de la future locataire de Matignon. Emmanuel Macron compte remplacer Jean Castex tout en renouvelant très largement son gouvernement, à moins de sept semaines du premier tour des législatives des 12 et 19 juin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement de Jean Castex

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.