Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage de 14 à 28 jours

En première lecture, les députés ont adopté par 63 voix pour et deux abstentions cette mesure phare du projet de budget de la sécurité sociale pour 2021. L'Elysée avait annoncé ce doublement du congé paternité le 22 septembre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un père et ses jumeaux à la maternité d'Abbeville (Somme), le 4 mai 2020.  (PASCAL BACHELET / AFP)

C'était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. L'Assemblée nationale a voté à la quasi unanimité, vendredi 23 octobre, le doublement du congé paternité de 14 à 28 jours, dont sept jours obligatoires, pour une entrée en vigueur à compter du 1er juillet 2021. 

En première lecture, les députés ont adopté par 63 voix pour et deux abstentions cette mesure phare du projet de budget de la sécurité sociale pour 2021. L'Elysée avait annoncé ce doublement du congé paternité le 22 septembre. Comme aujourd'hui, ce congé pourra bénéficier au deuxième parent, qu'il soit un homme ou une femme, bien qu'il soit plus souvent désigné sous le terme de "congé paternité".

En juillet, déjà, le secrétaire d'Etat chargé de la Protection de l'enfance et des Familles, Adrien Taquet, avait plaidé pour un allongement de la durée globale du congé paternité à un mois. Un rapport sur les "1 000 premiers jours de l'enfant", remis en septembre au gouvernement et dirigé par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, proposait en revanche de le porter à neuf semaines.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.