Cet article date de plus de sept ans.

Jacques Toubon : "Le Défenseur des droits n'a pas d'opinion"

Jacques Toubon prend ses fonctions jeudi au poste de Défenseur des droits. Sur France Info il dénonce des "contre vérités" en ce qui concerne les nombreuses critiques qui ont entouré sa nomination.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Sa nomination a été officialisée mercredi en Conseil des ministres, il prendra ses fonctions dès jeudi matin. Jacques Toubon, nouveau Défenseur des droits, était l'invité de France Info mercredi. Il est notamment revenu sur les nombreuses critiques qui ont entouré sa nomination, du fait de ses prises de position sur la peine de mort et la dépénalisation de l'homosexualité.

Ces critiques, il les a "mal reçues ", indique-t-il sur France Info, "reç ues comme des contre vérités ". Il indique que "dans la politique on est souvent obligé de prendre des positions partisanes mais qui caricaturent, qui déforment vos propres convictions ". Il assure qu'en tant que Défenseur des droits il va tenter de faire avancer tous le sujets "quelque soient mes opinions ", "le défenseur des droits n'a pas d'opinion ". 

Quelles seront ses priorités ? Jacques Toubon explique qu'il veut élargir l'accès aux droits : il souhaite que de plus en plus de personnes s'adressent à lui. "Une de mes actions prioritaires ce sera de faire de la promotion des droits : oui vous avez Madame Monsieur des droits, vous avez l’impression qu’ils ne sont pas respectés, vous avez un chemin pour vous adresser a quelqu'un ".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.