Cet article date de plus d'un an.

"Je suis heureux pour mes parents d'être à côté du président Chirac", témoigne un homme devant leur tombe, au cimetière du Montparnasse

L'ancien président sera enterré lundi au cimetière du Montparnasse, dans le caveau familial où repose sa fille aînée Laurence, décédée en 2016.

Article rédigé par
Maïwenn Bordron - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La tombe de Jacques Chirac au cimetière du Montparnasse à Paris. (MAÏWENN BORDRON / FRANCEINFO/ RADIODRANCE)

Pour trouver le lieu où Jacques Chirac sera enterré, il faut longer l'avenue principale de l'immense cimetière qui fait dix-neuf hectares. Son nom est déjà gravé sur la tombe alors qu'il n'y reposera sans doute qu'à partir de lundi 30 septembre.

>>Hommage populaire, journée de deuil national, inhumation... Les cérémonies organisées en l'honneur de Jacques Chirac

La tombe se trouve au niveau d'un rond-point central orné d'une statue et de nombreuses personnes se pressent déjà devant le caveau familial qui accueillera la dépouille de l'ancien président.

Un cimetière "vivant"

Thierry est ému. Il est venu avec sa femme et ses enfants fleurir la tombe de ses parents qui se situe juste à côté de celle de Jacques Chirac :"Je suis heureux pour mes parents qui sont là et qui ont toujours été des gaullistes d'être à côté du président Chirac."  Sa femme, Cécile, s'attend à voir beaucoup de monde près de la tombe familiale, car ses beaux-parents sont déjà enterrés près de Serge Gainsbourg, à deux pas de là."On voit déjà pas mal de gens effectivement s'arrêter sur la tombe de Serge Gainsbourg. On voit les tickets de métro, beaucoup de fleurs. C'est ce qui rend un cimetière vivant si je peux dire ça comme ça".  

Des promeneurs devant la tombe de Jacques Chirac au cimetière du Montparnasse. (MAÏWENN BORDRON / FRANCEINFO/ RADIODRANCE)

Un lieu vivant, c'est ce qui revient souvent dans la bouche des passants. Rose Marie aime s'y promener au moins une fois par semaine, cette Parisienne de 73 ans connaît les tombes dans les moindres détails. Celle de Jacques Chirac est pour l'instant dépourvue de tout ornement, on peut seulement y lire son nom en lettres bleues. "Elle est très bien", estime Rose-Marie qui en apprécie "la sobriété""C'est une pierre tombale surmontée d'une croix catholique toute simple et puis son nom gravé, en marbre clair", décrit-elle.

On a beau être un grand personnage, la sobriété c'est l'élégance.

Rose Marie, une promeneuse

à franceinfo

Les touristes venaient voir les tombes de Mireille Darc, Agnès Varda ou encore Serge Reggiani. Ils viennent désormais voir celle de l'ancien président. C'est le cas de Mathew, un touriste anglais : "Nous venons juste d'arriver de Londres pour le week-end. On s'est rendu à Montparnasse pour voir Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre. On ne savait pas que Chirac était là. On est passé par hasard. Je me rappelle de l'élection entre Chirac et Le Pen, ça avait fait les gros titres à Londres", raconte-t-il.

Un peu plus loin des touristes péruviens s'approchent également de la tombe. Les hommages viennent de toutes parts. Mais l'inhumation de Jacques Chirac aura lieu dans la plus stricte intimité.

Maïwenn Bordron a rencontré quelques promeneurs venus rendre hommage à Jacques Chirac devant sa tombe encore vide au cimetière de Montparnasse.
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.