Avant ceux à Chirac, les derniers adieux à de Gaulle, Pompidou et Mitterrand

Retour sur les hommages rendus aux trois présidents décédés sous la Ve République : Charles de Gaulle en 1970, Georges Pompidou en 1974 et François Mitterrand en 1996.

FRANCEINFO

Le 9 novembre 1970, le général de Gaulle est dans sa propriété de Colombey-les-Deux-Églises, en Haute-Marne, quand il décède d'une rupture d'anévrisme. Le président a souhaité un enterrement dans l'intimité. Placé sur un engin blindé, le cercueil traverse dans le silence sa petite commune. Le 12 novembre est décrété jour de deuil national. Une messe est célébrée à Notre-Dame de Paris. Plus de 80 chefs d'État sont là, ainsi que le président de l'époque, Georges Pompidou.

Helmut Kohl a pleuré François Mitterrand

Mais trois ans et demi plus tard, c'est lui qui s'éteint à son tour. Georges Pompidou est emporté par la maladie dans l'exercice de son mandat. Ses obsèques ont lieu en toute simplicité, à Orvilliers, dans les Yvelines, en présence de son ami de toujours, le président du Sénégal Léopold Sédar Senghor. Un dernier hommage lui est rendu à Notre-Dame de Paris le 6 avril 1974.

Le 11 janvier 1996, trois jours après sa mort, François Mitterrand est enterré dans sa ville natale de Jarnac (Charente) avec ses deux familles autour du cercueil. Au même moment, la foule se presse sur le parvis de Notre-Dame de Paris, où un office solennel est célébré en présence de 60 chefs d'État, dont Jacques Chirac et Helmut Kohl. Aucun de ces trois présidents n'avait souhaité de funérailles nationales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président élu Jacques Chirac (à gauche) est accueilli par le président sortant François Mitterrand (à droite), sur le perron de l\'Elysée avant de pénétrer à l\'intérieur du Palais présidentiel pour la cérémonie de passation de pouvoirs, le 17 mai 1995 à Paris.
Le président élu Jacques Chirac (à gauche) est accueilli par le président sortant François Mitterrand (à droite), sur le perron de l'Elysée avant de pénétrer à l'intérieur du Palais présidentiel pour la cérémonie de passation de pouvoirs, le 17 mai 1995 à Paris. (PASCAL PAVANI / AFP)