Cet article date de plus de neuf ans.

Invitée de #dpda le 23 février, Marine Le Pen refuse d'avoir Jean-Luc Mélenchon comme contradicteur

Invitée principale, le 23 février, de l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2, Marine Le Pen refuse de débattre avec Jean-Luc Mélenchon, qui lui est prêt à être son contradicteur. Elle veut être opposée à un responsable de l'UMP ou du PS.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen (PASCAL PAVANI / AFP)

Invitée principale, le 23 février, de l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2, Marine Le Pen refuse de débattre avec Jean-Luc Mélenchon, qui lui est prêt à être son contradicteur. Elle veut être opposée à un responsable de l'UMP ou du PS.

Invitée principale de l'émission politique de France 2 "Des Paroles et des Actes", la candidate du Front national à l'Elysée Marine Le Pen refuse de débattre avec celui du Front de Gauche.

Jean-Luc Mélenchon avait donné son accord pour lui porter la contradiction.

"Elle ne veut pas, elle a déjà débattu avec lui", a répondu à l'AFP le directeur de la communication de la campagne de Marine Le Pen, Alain Vizier.

"Pourquoi pas Ségolène Royal ?"

"Elle propose que ce soit quelqu'un de l'UMP ou du PS. Elle a notamment dit 'pourquoi pas Ségolène Royal?'", a poursuivi M. Vizier, qui dit attendre "d'autres propositions de France 2".

Jean-Luc Mélenchon s'est lancé depuis plusieurs semaines dans une opération visant à décrédibiliser Mme Le Pen, notamment auprès des catégories populaires.

Un débat électrique sur BFM TV en 2011

Mme Le Pen et M. Mélenchon s'étaient déjà rencontrés en duel sur BFM TV, le 14 février 2011, autour du journaliste Jean-Jacques Bourdin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.