Info franceinfo Match de l'équipe de France des parlementaires : Aurore Bergé recommande aux députés de la majorité de boycotter l'événement

L'équipe de France des parlementaires, où seront présents des élus du Rassemblement national, doit affronter mercredi soir une sélection d'anciens footballeurs et d'artistes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Aurore Bergé, présidente du groupe Renaissance à l'Assemblée nationale, à Matignon le 21 septembre 2022. Photo d'illustration. (THOMAS SAMSON / AFP)

Aurore Bergé, présidente du groupe Renaissance à l'Assemblée nationale, recommande aux députés de la majorité de ne pas participer au match caritatif de l'équipe de France des parlementaires qui se tient mercredi, pour protester contre la présence des élus du Rassemblement national, a appris franceinfo auprès de la députée.

"Nous ne choisissons pas la composition de l'Assemblée mais nous choisissons avec qui nous faisons équipe", explique-t-elle à franceinfo. Les députés socialistes, écologistes et insoumis ont indiqué plus tôt dans la journée qu'ils ne participeront pas au match de football de l'équipe de France des parlementaires prévu mercredi.

Karl Olive annonce sa participation

Cependant, "un certain nombre de députés" Renaissance participeront bien au match, annonce à franceinfo le député Renaissance des Yvelines Karl Olive. "Dans cette majorité présidentielle, nous ne sommes pas des députés godillots", affirme Karl Olive, ancien journaliste sportif. Il assure n'avoir "aucune affinité politique ni avec La France insoumise, ni avec le Rassemblement national".

Karl Olive juge d'ailleurs "inacceptable" et "inadmissible" le boycott des députés de La France insoumise et des députés socialistes. "De quel droit, de quelle légitimité peut avoir La France insoumise pour nous donner le camp du bien, le camp du mal et pourquoi pas la fois prochaine demander les religions des joueurs ?", s'interroge-t-il.

"La France Insoumise, comme le Rassemblement national, comme avec les 577 autres députés, ils ont été élus démocratiquement par les Français et à ce titre-là il n'y a pas de discussion à avoir quand on entre dans une enceinte sportive pour la bonne cause", explique Karl Olive.

Un match pour lutter contre le harcèlement scolaire

Ce match, qui doit avoir lieu mercredi soir à 18 heures au stade Emile-Anthoine à Paris, doit récolter des dons pour "lutter contre le harcèlement scolaire et le cyber-harcèlement", indique l'Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP) qui déclarait sur son site internet que l'équipe de France des parlementaires était "apolitique" et que "la politique [s'arrêtait] aux portes des vestiaires"

Les parlementaires doivent affronter la sélection Positive football, composée des footballeurs Sidney Govou, Clément Chantôme, Nicolas Douchez, Bruno Cheyrou, Franck Signorino, Laurent Pionnier, du vidéaste Michou, de l'humoriste Paul Mirabel, du rappeur Rim'K notamment.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.