Hommes politiques : quelle reconversion ?

France 2 propose de revenir sur les reconversions d’hommes et de femmes qui décident d'arrêter la politique.

FRANCE 2

Ministres, députés, ils sont des dizaines à arrêter définitivement la politique. Une vague inédite sous la Ve République. Certains n'ont pas eu le choix, ils ont perdu leur élection. Pour gagner sa vie, François Fillon rejoint une société financière, Nathalie Kosciusko-Morizet cherche un emploi tout comme l'ancienne ministre du Logement Emmanuelle Cosse.

Carnet d'adresses

Pour d'autres : non-cumul des mandats ou non-renouvellement, ils ont choisi de ne pas se représenter aux élections. Bernard Cazeneuve retourne dans son cabinet d'avocats. Benoist Apparu, ancien ministre du Logement va travailler dans le secteur de l'habitat et dit avoir eu plusieurs propositions. Mais ils sont aussi recrutés pour leur carnet d'adresses. Le fonds d'investissement qui va employer François Fillon s'en cache à peine. Peut se poser alors la question des conflits d'intérêts. D'autres, sûrs d’échapper à ce conflit d'intérêts comme Roselyne Bachelot ou Jean-Pierre Raffarin, vont devenir chroniqueurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Chantal Jouanno, à Châtenay-Malabry en décembre 2015, durant la campagne des élections régionales.
Chantal Jouanno, à Châtenay-Malabry en décembre 2015, durant la campagne des élections régionales. (JACQUES DEMARTHON / AFP)