Cet article date de plus de deux ans.

Emmanuel Macron participera à la Convention citoyenne sur le climat en janvier

Constituée de 150 citoyens tirés au sort, cette assemblée devra proposer des solutions pour lutter contre le réchauffement climatique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron lors d'une réunion à Epernay (Marne), le 14 novembre 2019.  (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

"Merci pour votre invitation." Emmanuel Macron a annoncé, dimanche 17 novembre, qu'il participerait en janvier à une session de travail de la Convention citoyenne sur le climat. "Vous avez été tirés au sort et avez accepté de construire notre avenir en relevant son plus grand défi : lutter contre le changement climatique. Bravo pour votre engagement ! Et merci pour votre invitation, je participerai à la Convention citoyenne pour le climat en janvier", a tweeté le chef de l'Etat.

La Convention citoyenne sur le climat, constituée de 150 citoyens tirés au sort, était une volonté du président comme l'une des réponses au "grand débat national" né de la crise des "gilets jaunes".

Six sessions de travail

Les participants à cette assemblée réclament régulièrement d'entendre le président de la République. Le week-end des 16 et 17 novembre marquait leur troisième rencontre. Trois sessions de travail sont encore prévues, jusqu'au 26 janvier 2020, pour cet exercice inédit dans la vie publique française.

Les membres de la Convention proposeront ensuite des mesures pour lutter contre le réchauffement climatique. Les sessions comportent des auditions d'experts et des séances de travail de cinq groupes thématiques : se déplacer, consommer, se nourrir, se loger, produire et travailler.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grand débat national

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.