VIDEO. Même en cas de retour de Sarkozy, Juppé sera candidat à la primaire UMP

L'ancien Premier ministre a annoncé sur France 2 qu'il maintiendra sa candidature "quoi qu'il arrive".

FRANCE 2

Le dernier sondage Ipsos-Le Point publié mercredi 27 août révèle qu'aux yeux des Français, il est le responsable politique le plus capable de sortir la France de la crise économique, devant Manuel Valls et Nicolas Sarkozy à égalité. De quoi nourrir un peu plus les ambitions d'Alain Juppé, candidat à la primaire UMP pour la présidentielle de 2017.

Invité à se prononcer sur cette échéance électorale, le maire de Bordeaux s'est montré déterminé et a même précisé qu'il maintiendrait sa candidature à la primaire UMP même si Nicolas Sarkozy venait à se présenter à ce scrutin. "Je ne vois pas pourquoi il n'y aurait pas de pluralité de candidatures à une primaire", a souri Alain Juppé.

Une "cacophonie gouvernementale insupportable"

En ce qui concerne le nouveau gouvernement de Manuel Valls, s'il estime qu'il pourrait entraîner la fin de cette "cacophonie gouvernementale insupportable", et ainsi améliorer la situation du pays, cela ne pourra être possible qu'avec une "ligne politique claire et cohérente".

En revanche, en cas de victoire de la droite consécutive à une éventuelle dissolution de l'Assemblée nationale, le maire de Bordeaux affirme ne pas vouloir participer à un gouvernement de cohabitation.

 

Alain Juppé aux journées du Medef le 27 août 2014 à Jouy-en-Josas (Yvelines)
Alain Juppé aux journées du Medef le 27 août 2014 à Jouy-en-Josas (Yvelines) (ERIC PIERMONT / AFP)