La classe politique française est-elle intégralement corrompue ?

Si un Français sur deux estime que tous les hommes et femmes politiques sont corrompus, un rapport de la Transparency Agency révèle ce lundi 19 décembre au matin que la situation s'est améliorée quant à la transparence de la vie publique et la lutte contre la corruption pendant le quinquennat de François Hollande.

France 3

Ce fut un électrochoc. Jérome Cahuzac, ministre délégué au Budget est accusé de fraude fiscale et de détenir des comptes dans des paradis fiscaux. Un séisme qui secoue la République française. François Hollande, qui avait promis d'assainir la vie politique, est au pied du mur. "Je sais ce que ça représente pour les Français, cette blessure", avait-il assuré.

L'affaire Thévenoud en exemple

Depuis 2013, les députés ont voté trois lois prévoyant des mesures anticorruption pour assainir la vie politique. Disposition phare : la création d'une haute autorité pour la transparence de la vie publique. 14 000 élus et hauts fonctionnaires doivent obligatoirement y déclarer leur patrimoine et leurs intérêts dans le secteur privé. C'est grâce à son contrôle que Thomas Thévenoud, nommé secrétaire d'État chargé du commerce extérieur en août 2014, est obligé de démissionner neuf jours plus tard. Il ne payait pas d'impôts depuis des années. En trois ans, la haute autorité a effectué 25 signalements, dont deux ont déjà abouti à des condamnations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jérôme Cahuzac arrive au palais de justice de Paris, le 8 décembre 2016.
Jérôme Cahuzac arrive au palais de justice de Paris, le 8 décembre 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)