"Anticipant le dérèglement climatique", Elisabeth Borne plante un chêne vert au feuillage "persistant" à Matignon

"On anticipe sur le dérèglement climatique", s'est félicitée la cheffe du gouvernement après avoir mis de la terre au pied de l'arbre, issu d'une espèce emblématique du sud de la France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Elisabeth Borne plante un chêne dans le jardin de Matignon, à Paris, le 28 novembre 2022. (ALAIN JOCARD / AFP)

C'est une tradition initiée par Raymond Barre, en 1978. La Première ministre Elisabeth Borne a planté un chêne vert au feuillage "persistant" dans les jardins de l'hôtel Matignon, un peu plus de six mois après sa nomination, lundi 28 novembre. "On anticipe sur le dérèglement climatique", s'est félicitée la cheffe du gouvernement après avoir mis de la terre au pied de l'arbre, d'une espèce emblématique du sud de la France.

Elisabeth Borne a auparavant visité le jardin, accompagnée de jardiniers de Matignon et d'étudiants de l'école d'horticulture du Breuil, saluant le fait que les produits chimiques ne soient plus utilisés pour l'entretien de cet espace. L'arbre n'a pas été acheté chez un pépiniériste, mais est issu d'un semis spontané qui s'est installé dans les jardins de Matignon, "où il se plaît bien", souligne l'entourage de la Première ministre. Il a ensuite fait l'objet d'une plantation "écologique et respectueuse de l'environnement".

Symbole de longévité, le chêne a été l'essence la plus choisie jusqu'à présent, avec quatre arbres (Pierre Mauroy, Laurent Fabius, Dominique de Villepin, Manuel Valls), devant le magnolia (Jean-Marc Ayrault et Bernard Cazeneuve). Le prédécesseur d'Elisabeth Borne, Jean Castex, avait choisi un frêne, "très résistant, solide", alors que le Premier ministre affrontait la crise du Covid. Avant lui, Edouard Philippe, élu normand, avait planté un pommier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement d'Elisabeth Borne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.