VIDEO. Richard Ferrand dénonce une "pseudo-affaire" après les révélations du "Canard enchaîné"

Le ministre de la Cohésion des territoires a ironisé sur BFTMV mercredi, évoquant "une sorte de cadeau de bienvenue" après sa nomination au gouvernement. 

BFMTV

"Ceci était connu de tous." Sur BFMTV mercredi 24 mai, le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, s'est défendu après les révélations du Canard enchaîné. Selon l'hebdomadaire satirique, le ministre a, du temps où il était directeur général des Mutuelles de Bretagne, permis à son épouse de réaliser une bonne opération immobilière.

>> Retrouvez toutes les réactions aux révélations du Canard enchaîné dans notre direct

Le ministère de la Cohésion des territoires avait dénoncé, dans un communiqué envoyé à franceinfo dans la nuit de mardi à mercredi, l'"écho" donné par Le Canard enchaîné "à des dénonciations calomnieuses qui poursuivent Richard Ferrand depuis de longues années, sans qu'il n'ait rien à se reprocher."

"Une sorte de cadeau de bienvenue"

"Les Mutuelles de Bretagne cherchaient un local adapté à leur besoin au meilleur prix. Parmi trois propositions qui leur étaient faites, les administratrices et les administrateurs du conseil d'administration dont je ne suis pas ont retenu la meilleure offre pour les conditions de travail des salariés, pour la proximité avec les transports, qui était celle d'un local détenu par ma compagne", a d'abord justifié Richard Ferrand. 

"C'est une sorte de cadeau de bienvenue pour ma nomination au gouvernement où l'on essaye de faire d'un acte de gestion banal une pseudo-affaire", a ensuite dénoncé le ministre. 

Le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, le mercredi 24 mai 2017, sur BFMTV. 
Le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, le mercredi 24 mai 2017, sur BFMTV.  (BFMTV)