Université Tolbiac : un blocage qui divise

Plusieurs blocages d'universités empêchent toujours la tenue des cours, notamment à Toulouse (Haute-Garonne) ou Montpellier (Hérault), mais également sur un des sites de la fac de Tolbiac, à Paris.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Il y a ceux qui veulent entrer et ceux qui ne veulent pas partir. Face-à-face ce vendredi 6 avril devant la fac de Tolbiac, à Paris. "- Il y a des amphis libres, tu peux travailler ! - Mais il n'y a pas les livres, ils sont à la bibliothèque ! - Il y a d'autres bibliothèques, et t'as qu'à les acheter tes p... de livres !" Alice, étudiante en économie, n'a eu ni accès à la bibliothèque ni aux amphithéâtres depuis une semaine. "Qu'ils expriment leurs idées, ça c'est normal, mais je pense qu'il y a d'autres manières de les exprimer", explique-t-elle.

"Une occupation illégale"

En début de semaine, le blocage illimité du campus a été voté en assemblée générale. Aujourd'hui, une trentaine d'étudiants occupent jour et nuit le site rebaptisé "Commune libre de Tolbiac". Dans une vidéo, ils expliquent leur combat, qui dépasse largement la loi sur l'université. Et ici, les journalistes ne sont pas les bienvenus. Après négociation, les étudiants bloqueurs nous autorisent à filmer leurs locaux sous leur contrôle. La cafétaria a été transformée en cuisine, les murs recouverts de graffitis. Le directeur du centre de Tolbiac en appelle à la responsabilité des étudiants. Et Florian Michel de dire : "La présidence de l'université dénonce, réprouve cette occupation illégale".

Le JT
Les autres sujets du JT
Blocage sur le site de Tolbiac à l\'université Paris 1-Panthéon Sorbonne, en mars et avril 2018.
Blocage sur le site de Tolbiac à l'université Paris 1-Panthéon Sorbonne, en mars et avril 2018. (MAXPPP)