Taxe d'habitation : ces communes qui augmentent

Réduire la taxe d'habitation jusqu'à sa suppression, est une des mesures phares d'Emmanuel Macron. Pourtant, la baisse est moins importante que prévue et la taxe d'habitation a même augmenté dans certaines communes.

France 3

C'est une des promesses les plus populaires d'Emmanuel Macron : la suppression progressive de la taxe d'habitation. Moins 30% cette année pour 8 foyers sur 10. En réalité, la baisse pourrait être moins importante que prévue, car 1 municipalité sur 6, soit 6 027 communes, a augmenté en même temps sa part d'impôt. C'est le cas à Sceaux (Hauts-de-Seine).

La baisse des dotations de l'État pointée du doigt

De l'argent, il en faut dans la ville de Vaires-sur-Marne (Seine-et-Marne), où la commune a augmenté sa taxe de 15%. La maire, Isabelle Recio, avait fait ses comptes : depuis 2013, la taxe d'habitation n'avait pas augmenté. Mais avec la baisse des dotations de l'État, cette année, il lui fallait trouver une solution. "Il nous manquait plus d'un million pour équilibrer notre budget", explique-t-elle. La disparition totale de la taxe d'habitation est prévue pour tous les foyers, en 2021.

Le JT
Les autres sujets du JT
Si 24 250 communes ont conservé en 2018 le même taux d\'imposition qu\'en 2017, 5 680 l\'ont augmenté en 2018, ce qui peut expliquer la hausse de la taxe d\'habitation pour certains contribuables. 
Si 24 250 communes ont conservé en 2018 le même taux d'imposition qu'en 2017, 5 680 l'ont augmenté en 2018, ce qui peut expliquer la hausse de la taxe d'habitation pour certains contribuables.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)