Retraites : 72% des Français ne pensent pas qu'Edouard Philippe proposera une bonne réforme, selon un sondage

L'enquête Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et "Le Figaro" révèle par ailleurs que le Premier ministre jouit d'une meilleure côte de popularité qu'Emmanuel Macron.

Le Premier ministre Edouard Philippe évoquant la réforme des retraites au Conseil économique, social et environnemental le 12 septembre 2019.
Le Premier ministre Edouard Philippe évoquant la réforme des retraites au Conseil économique, social et environnemental le 12 septembre 2019. (MARTIN BUREAU / AFP)

Près des trois quarts des Français (72%) ne pensent pas que le Premier ministre Edouard Philippe proposera une bonne réforme des retraites, selon les résultats d'un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro, publié jeudi 12 septembre. La méfiance est grande chez les extrêmes (91% chez La France insoumise et 92% au Rassemblement national). Seuls 29% des sympathisants Les Républicains lui font confiance, 28% des écologistes et 19% des socialistes.

72% des Français ne pensent pas qu\'Edouard Philippe proposera une bonne réforme des retraites, selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et \"Le Figaro\".
72% des Français ne pensent pas qu'Edouard Philippe proposera une bonne réforme des retraites, selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et "Le Figaro". (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Pour autant, le Premier ministre "dispose d'un assez bon niveau de popularité" selon le sondage (43%), il progresse même dans l'opinion car il était à 37% avant l'été, ce que le sondage appelle le "moment Edouard Philippe". Sa popularité actuelle est sept points plus élevée que celle du président de la République Emmanuel Macron en juin dernier (36%).

Mais le chef du gouvernement plaît surtout à la "France aisée et urbaine" : sa popularité n'est que de 27% auprès des ouvriers, 36% auprès des employés, 41% auprès des professions intermédiaires et culmine à 55% auprès des cadres.

Un Premier ministre "de droite"

Par ailleurs, Edouard Philippe "est plus que jamais vu comme étant 'de droite'" puisque deux tiers des Français le pensent, dont 77% des personnes s'identifiant comme étant de gauche et 55% de celles s'identifiant comme étant de droite. Si près de la moitié des Français lui reconnaissent son autorité, ses compétences et son dynamisme, en revanche, deux Français sur trois ne le trouvent pas "sympathique" et encore moins "charismatique".

Alors que la popularité du Premier ministre clive, son action en tant que chef du gouvernement unit contre elle les deux tiers voire les trois quarts des Français : ils "ne lui font pas confiance" pour relancer la croissance (65%), ni réduire le chômage (68%), ni l'insécurité (69%), et 75% doutent qu'il mènera une bonne politique migratoire.

Ce sondage a été réalisé par internet les 11 et 12 septembre sur un échantillon de 1 001 Français représentatif de la population âgée de 18 ans et plus.