Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Véhicules polluants : 70 000 automobilistes attendent toujours leur prime à la conversion, victime de son succès

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Pollution : la prime à la conversion victime de son succès
Article rédigé par
France Télévisions

Le nombre de dossier a largement dépassé les attentes depuis que cette prime, destinée à encourager le remplacement des véhicules polluants, a été élargie.

On leur avait promis une belle somme s'ils troquaient leur véhicule polluant pour une voiture plus écologique. Mais aujourd'hui, des milliers d'automobilistes n'ont toujours pas touché un sou de l'État. Le versement de la prime à la conversion, anciennement appelée prime à la casse, est à l'arrêt. Elle est en fait victime de son succès depuis qu'elle a été élargie.

Une prime qui peut atteindre jusqu'à 8 500 € au maximum

Le gouvernement visait 100 000 dossiers avant la fin de l'année. 170 000 ont déjà été déposés. Résultat : l'organisme qui doit réaliser les versements n'arrive plus à suivre, et 70 000 personnes sont en attente. Contacté par les journalistes de France 2, le ministère de la Transition écologique se veut rassurant : les versements devraient reprendre la semaine prochaine.

Quand on se débarrasse d'un vieux véhicule, la prime à la conversion peut atteindre 2 500 €. Il peut s'ajouter au bonus écologique en cas d'achat d'une voiture électrique, jusqu'à 6 000 €. Soit 8 500 € au maximum. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.