Cet article date de plus de cinq ans.

Police : la réponse du gouvernement au ras-le-bol des forces de l'ordre

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Police : la réponse du gouvernement au ras le bol des forces de l'ordre -
Police : la réponse du gouvernement au ras le bol des forces de l'ordre Police : la réponse du gouvernement au ras le bol des forces de l'ordre - (France 3)
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3

En direct du ministère de l'Intérieur, Hugo Puffeney fait le point sur les revendications des syndicats de policiers, reçus par Christophe Castaner. 

Mardi 18 décembre au soir, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner reçoit les syndicats de police. Dans la matinée, il avait déjà fait un geste en offrant "une prime de 300 € pour tous ceux qui ont été mobilisés pendant la crise des 'gilets jaunes'. C'est une mesure temporaire, mais cela reste largement insuffisant pour les syndicats", rapporte le journaliste Hugo Puffeney, en direct du ministère de l'Intérieur. Le gouvernement va donc se pencher sur les heures supplémentaires. "En tout, ce sont 22 millions d'heures supplémentaires, ni payées, ni récupérées pendant plusieurs années et cela représente un montant de 275 millions d'euros", poursuit-il. 

Les syndicats pressent le gouvernement  

Mais comment financer ces heures supplémentaires ? Le ministère de l'Intérieur a vu son budget augmenter "mais cette augmentation est pour une autre promesse de campagne d'Emmanuel Macron : recruter 10 000 policiers et gendarmes d'ici la fin du quinquennat. Il va donc falloir trouver une autre solution et vite. Les syndicats de police, et notamment Alliance, pressent le gouvernement. Si rien de concret ne sort de cette réunion, ils promettent d’ores et déjà de durcir le mouvement", conclut le journaliste. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.