Nucléaire : le gouvernement recule

Nicolas Hulot, le ministre de l'Écologie, a annoncé ce mardi 7 novembre que la France ne pourra pas tenir l'objectif de réduire à 50 % la part du nucléaire d'ici 2025.

Voir la vidéo
france 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'était pourtant une promesse du candidat Macron. Nicolas Hulot, le ministre de l'Écologie, a dû revoir sa copie ce mardi 7 novembre sur la réduction du nucléaire dans le parc énergétique français. "Il sera difficile de tenir l'objectif de ramener en dessous de 50 % la part du nucléaire en France d'ici 2025, (...) sauf à relancer la production d'électricité à base d'énergies fossiles", a-t-il expliqué.

Nucléaire ou charbon

L'annonce est d'autant plus fracassante qu'elle était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. L'argument de ce changement de cap - baisser trop vite le nucléaire nécessiterait de rouvrir des centrales à charbon très polluantes - est indiqué dans une étude effectuée par le réseau RTE, une filiale d'EDF. Pour les écologistes qui ont rallié La République en Marche, la nouvelle passe mal.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire.
Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)