Le débat enflammé sur l'immigration est lancé

À l'Assemblée, Édouard Philippe a lancé, lundi 7 octobre, le débat voulu par Emmanuel Macron sur l'immigration. Il a proposé, devant un auditoire clairsemé, des pistes de réflexion, dont une sur les prestations sociales accordées aux demandeurs d'asile.

FRANCEINFO

Édouard Philippe s'est dit prêt à discuter d'une éventuelle mise en place d'éventuels quotas lors de l'ouverture du débat sur l'immigration. Un sujet vaste, avec notamment le cas de l'aide médicale d'État (AME), toujours délicat. "Bien accueillir suppose de maîtriser les flux migratoires", a ainsi assuré le Premier ministre à l'Assemblée nationale lundi 7 octobre. "Quotas par nationalité ou par secteurs professionnels, de tout cela nous devons discuter", a précisé le chef du gouvernement.

L'AME durcie ?

Des quotas jugés "inutiles, inefficaces et contre-productifs et appliqués dans aucun autre pays d'Europe", pointe le député socialiste Boris Vallaud. Éric Ciotti, député LR, demande "un calendrier, une loi, une méthode". Quant à l'AME, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a précisé qu'elle devait être maintenue, mais avec un durcissement de son attribution. "L'AME et les soins urgents ne doivent pas être dévoyés", a assuré la ministre. Simple débat ou prélude à de vraies décisions, certaines mesures évoquées pourraient être intégrées au prochain budget et appliquer dès 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Edouard Philippe lors de la séance de questions au gouvernement, le 14 mai 2019 à l\'Assemblée nationale à Paris.
Le Premier ministre Edouard Philippe lors de la séance de questions au gouvernement, le 14 mai 2019 à l'Assemblée nationale à Paris. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)