La popularité d'Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe stagne autour de 26%, selon un nouveau sondage

Quelque 66% des personnes interrogées par l'institut YouGov ont un avis défavorable de l'action du chef de l'Etat.

Emmanuel Macron lors d\'une conférence de presse à Bruxelles (Belgique), le 2 juillet 2019.
Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Bruxelles (Belgique), le 2 juillet 2019. (BERTRAND GUAY / AFP)

La popularité d'Emmanuel Macron est en léger rebond (+1) à 26% d'opinions favorables, tandis que celle d'Edouard Philippe, au même niveau, est en baisse (-1), selon un sondage YouGov diffusé vendredi 5 juillet. 

Selon ce sondage pour le HuffPost, le chef de l'Etat gagne des points auprès des sympathisants de l'ensemble des franges de l'opinion par rapport au mois de juin, à l'exception du centre (80% d'opinions favorables, -4 points). Au total, 66% des sondés ont un avis défavorable de son action.

Edouard Philippe, également à 26% d'opinions favorables, voit sa cote de popularité diminuer d'un point et recueille 64% d'avis défavorables. Il perd 9 points auprès des sympathisants de droite (32% d'opinions favorables).

La popularité du gouvernement à 23%

Deux autres sondages diffusés la veille montraient également une tendance à la stabilisation pour le chef de l'Etat et le Premier ministre, après une forte hausse de leur cote de confiance le mois précédent. Quelque 31% des sondés (-1) accordent leur confiance à Emmanuel Macron, selon l'institut Elabe, et 40% ont une opinion positive de son action (pas de variation), selon l'institut Harris Interactive.

Selon le sondage YouGov, le gouvernement dans son ensemble est également stable avec 23% d'opinions favorables. Moins d'un quart des personnes interrogées déclarent qu'il est "composé de personnes compétentes" (23%, +2 points).

Le chômage et l'emploi restent les premières préoccupations des Français (+1 point, 19%), suivis par la protection sociale (17%). Le sujet de l'immigration reste stable (15%) tandis que l'environnement gagne 4 points par rapport au mois précédent (13%).

Enquête réalisée en ligne du 1er au 2 juillet auprès d'un échantillon de 1 045 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.