Immigration : durcissement en vue

La République en marche planche sur le débat prévu sur l'immigration, mardi 24 septembre. Le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur étaient présents à la réunion mardi soir à l'Assemblée nationale.

FRANCEINFO

L'exécutif veut passer à l'offensive sur le sujet de l'immigration. Une vingtaine de mesures serait déjà à l'étude : durcir les conditions du regroupement familial et l'attribution des aides sociales, contrer la hausse des demandeurs d'asile... Preuve que le sujet est très sensible pour l'exécutif : mardi 24 septembre, Édouard Philippe et huit membres de son gouvernement ont discuté deux heures avec les parlementaires de la majorité.

"Il faut avoir les moyens de s'intégrer"

"Encore une fois, la question de l'intégration. J’ai eu l'occasion de dire que ce n'est pas si simple que ça de s'intégrer, ce n'est pas les gens qui ne veulent pas s'intégrer, encore faut-il qu'ils en aient les moyens", a réagi, à la sortie de la réunion mardi soir, Aurélien Taché, député LREM du Val-d'Oise.

"La note positive c'est qu'il y a une prise en charge de la question de l'immigration avec différentes facettes et que l'immigration sort du ministère de l'Intérieur enfin", a commenté Sonia Krimi, députée LREM de la Manche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Edouard Philippe et Christophe Castaner (alors ministre délégué aux Relations avec le Parlement) à l\'Assemblée nationale le 24 octobre 2017
Edouard Philippe et Christophe Castaner (alors ministre délégué aux Relations avec le Parlement) à l'Assemblée nationale le 24 octobre 2017 (ERIC FEFERBERG / AFP)