Cet article date de plus de trois ans.

Gérard Collomb, "pas bon orateur" et pas "rassurant" sur la forme, mais bon ministre de l'Intérieur sur le fond selon les Français

Assez bon sur le fond mais peut beaucoup mieux faire sur la forme : les Français jugent la première année de Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur. Il est considéré plus comme un atout qu'un handicap, selon un sondage pour franceinfo et Le Figaro.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, le 23 mai à Paris (LUDOVIC MARIN / AFP)

Plutôt compétent sur le fond, très médiocre sur la forme. Voilà le bilan de Gérard Collomb dressé par les Français, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro, publié jeudi 7 juin. Après un an passé place Beauvau, Gérard Collomb est un bon ministre de l'Intérieur pour 51% des Français qui le connaissent. Son action politique est globalement approuvée. Mais la façon dont il exprime ses idées est critiquée. C'est l'une de ses principales lacunes, selon ce sondage.

Un ministre de l'Intérieur pas "rassurant"

Gérard Collomb souffre d'un déficit de notoriété. Très présent sur les problématiques de terrorisme, de sécurité intérieure et de politique d'immigration, il est pourtant encore peu connu des Français. 45% ne savent pas qu'il est ministre de l'Intérieur ou ne le connaissent pas assez pour émettre un jugement sur son action.

Auprès de ceux qui le connaissent suffisamment, seuls 28% des Français ont une bonne image du ministre de l'Intérieur. C'est deux fois moins que ses prédécesseurs Bernard Cazeneuve et Manuel Valls. 68% lui reprochent un manque de "charisme", il n'est "pas un bon orateur" pour 60% et 55% ne le trouvent pas "rassurant".

Pas un handicap mais un atout

En revanche, Gérard Collomb est soutenu par une majorité de Français quand il est question de son action politique. 60% approuvent les propos polémiques du ministre de l'Intérieur qui avait évoqué "le benchmarking [études de marché]" des migrants pour décider quel pays était le plus accueillant. Gérard Collomb avait également estimé que "certaines régions sont submergées par les flux de demandeurs d'asile". Une approbation particulièrement marquée à droite : respectivement 73% et 82% des sympathisants des Républicains et du Rassemblement national estiment que Gérard Collomb "a bien fait de tenir ces propos".

On est donc loin du tollé provoqué dans la classe politique. 57% des sondés estiment d'ailleurs que Gérard Collomb est un atout plus qu'un handicap pour Emmanuel Macron. 

*Enquête réalisée auprès d'un échantillon de 1 009 Français représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogés par internet les 6 et 7 juin 2018

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement d'Edouard Philippe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.