Gérard Collomb est-il un ministre affaibli ?

À la suite de l'annonce du départ de Gérard Collomb du ministère de l'Intérieur après les élections européennes en juin 2019, l'opposition critique.  

FRANCE 2

Peut-on être candidat à la mairie de Lyon (Rhône) et ministre de l'Intérieur, alors que la menace terroriste est toujours maximale ?  L'opposition estime que Gérard Collomb est affaibli, après l'annonce de son départ anticipé mardi 18 septembre. Pour Laurent Wauquiez, "c'est une annonce surréaliste". Le patron des Républicains décrit "un ministre à mi-temps, toujours en poste, mais déjà presque parti ". Dans l'opposition, certains appellent Gérard Collomb à démissionner, comme Olivier Faure, le premier secrétaire du PS. 

Une décision prise trop tôt  ? 

La majorité, elle, minimise l'évènement. "Il est 100% ministre de l'Intérieur, et quand il sera candidat, il ne sera que candidat à la mairie de Lyon", précise Aurore Bergé, députée. D'autres cependant regrettent le calendrier choisi par Gérard Collomb pour afficher ses ambitions lyonnaises. Pour certains députés, comme Éric Ciotti, voir un poids lourd du gouvernement Macron penser à la suite affaiblit le président de la République. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président français Emmanuel Macron dirige le dernier Conseil des ministres avant les vacances estivales, le 3 août 2018, à l\'Elysée, à Paris.
Le président français Emmanuel Macron dirige le dernier Conseil des ministres avant les vacances estivales, le 3 août 2018, à l'Elysée, à Paris. (MICHEL EULER / AFP)