Écologie : 150 Français tirés au sort dans le cadre de la convention citoyenne pour le climat

Emmanuel Macron avait annoncé à l'issue du grand débat national la formation d'une assemblée citoyenne pour proposer des mesures en faveur de l'environnement. 150 Français vont être tirés au sort et se réuniront fin juin dans le cadre de la convention citoyenne pour le climat.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un fait inédit dans la démocratie participative. Dans les colonnes du Parisien dimanche 19 mai, François de Rugy dévoile les grandes lignes de la convention sur le climat. Elle fera participer 150 Français, tirés au sort. "Il n'y aura pas de tabou. Ils pourront discuter de tous les leviers d'action, des dosages entre les différents leviers. Y compris la taxe carbone", détaille le ministre de l'Écologie au quotidien. Ils se réuniront pendant six mois, 1 week-end sur 3. Puis seront défrayés et remettront courant décembre 2019 leurs propositions pour la transition écologique.

Opération séduction 

Les propositions pourront alors être directement mises en œuvre, soumises au Parlement ou au vote des Français via un référendum. Les écologistes y voient une tentative de récupération politique dans l'optique des élections européennes. À quelques jours du scrutin, la majorité entend séduire des électeurs soucieux des problématiques écologiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, lors de la conférence internationale sur la biodiversité (IPBES), le 29 avril 2019 à Paris. 
Le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, lors de la conférence internationale sur la biodiversité (IPBES), le 29 avril 2019 à Paris.  (FRANCOIS GUILLOT / AFP)