Désormais ministres, Philippe, Le Drian, Bayrou, Collomb et Darmanin vont devoir abandonner leurs mandats locaux

Tous les membres du gouvernement qui dirigent des exécutifs locaux ont un mois pour quitter leurs fonctions.

Jean-Yves Le Drian, le 17 mai 2017 à Paris.
Jean-Yves Le Drian, le 17 mai 2017 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)

Ils ne pourront pas concilier leurs mandats locaux et leurs fonctions de ministre. Edouard Philippe, Gérard Collomb, Jean-Yves Le Drian, François Bayrou et Gérald Darmanin ont un mois pour démissionner de leurs mandats locaux, a indiqué l'Elysée, mercredi 17 mai.

>> Suivez en direct les réactions à la nomination du gouvernement

Le Premier ministre Edouard Philippe est aussi maire du Havre (Seine-Maritime) et président de la communauté d'agglomération havraise. François Bayrou, nommé ministre de la Justice, est maire de Pau (Pyrénées-Atlantiques) et Gérald Darmanin, désormais ministre des Comtpes publics et maire du Havre.

Jean-Yves Le Drian n'aura plus de passe-droit

De son côté, Gérard Collomb, le nouveau ministre de l'Intérieur, est aussi maire de Lyon et président de l'agglomération lyonnaise, tandis que, Jean-Yves Le Drian, qui a posé ses valises au quai d'Orsay, est président du Conseil général de Bretagne. 

Lorsqu'il a été élu à la tête de la région, en décembre 2015, Jean-Yves Le Drian avait été autorisé par François Hollande à cumuler cette fonction avec celle de ministre de la Défense. Il devra, cette fois-ci, quitter ses fonctions en Bretagne.