Cet article date de plus de deux ans.

Politique : Gérard Collomb quitte le gouvernement

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Politique : Gérard Collomb quitte le gouvernement
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

La passation de pouvoir entre l'ancien ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et le Premier ministre Édouard Philippe a eu lieu mercredi 3 octobre dans une atmosphère froide et cordiale.

Mercredi 3 octobre, Gérard Collomb a dû patienter 20 minutes sur le perron, avant de voir arriver le Premier ministre Édouard Philippe, pour une passation de pouvoir inédite. Il transmet le flambeau au chef du gouvernement, le temps de trouver un nouveau ministre de l'Intérieur. Gérard Collomb commence par faire son propre éloge. "Je quitte un ministère qui a su impulser un certain nombre de réformes...La loi sur la sécurité intérieure, la lutte cotre le terrorisme". Puis il met en garde Emmanuel Macron sur le futur ministre de l'Intérieur. Édouard Philippe est resté impassible pendant tout le discours. Une cérémonie avec peu d'émotions, comme le souligne la poignée de main entre les deux hommes : cordiale et froide.

"Ce sont les piliers du macronisme qui s'effondrent"

Puis sans se retourner, Gérard Collomb rejoint sa voiture pour se rendre à Lyon (Rhône), où le maire actuel vient de lui rendre son fauteuil. Pendant ce temps, l'opposition de tous bords se déchaîne. Pour Laurent Wauquiez, président des Républicains, "ce à quoi on est en train d'assister depuis la rentrée, c'est un lent affaissement au sommet de l'État". "Après Nicolas Hulot, Gérard Collomb...Ce sont les piliers du macronisme qui s'effondrent", estime Sébastien Chenu, député RN du Nord. Mercredi 3 octobre au matin, le Conseil des ministres s'est déroulé avec une chaise vide : celle de Gérard Collomb.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.