Démission de Gérard Collomb : l'Élysée face à "une succession de mauvaises décisions"

En direct depuis le plateau de France 2, la journaliste Nathalie Saint-Cricq fait le point après la cacophonie suivant l'annonce du départ de Gérard Collomb du gouvernement.

Depuis l'annonce de la démission de Gérard Collomb, lundi 1er octobre, "il se passe une succession de mauvaises décisions", explique la journaliste Nathalie Saint-Cricq. Emmanuel Macron "aurait dû dès le début acter le départ de Gérard Collomb (...) au lieu d'essayer de le retenir une fois, deux fois, trois fois." Lors de la passation de pouvoir au ministère de l'Intérieur, Edouard Philippe "était fou de rage", rapporte la journaliste. Elle souligne également qu'Emmanuel Macron est "humilié et affaibli" par cet épisode cacophonique.

La recherche de l'oiseau rare pourrait prendre du temps

Il y a dorénavant deux options : "soit remplacer juste Gérard Collomb, soit en profiter pour remplacer un certain nombre de ministres jugés par forcement au niveau" décrypte Nathalie Saint-Cricq. Le ministre de l'Intérieur idéal pour succéder à Gérard Collomb, doit "être loyal, compétent, bon technicien, mais avec du sens politique enfin expérimenté sans être trop vieux et usé. Bref, le casting n'est pas évident du tout. La recherche de l'oiseau rare pourrait prendre du temps " conclut la journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
(ALBERTO PIZZOLI / AFP)