Gérard Collomb : sa démission est un coup dur pour Emmanuel Macron

Mardi 2 octobre après une journée de confusion Gérard Collomb maintient sa décision de quitter le gouvernement malgré le refus d'Emmanuel Macron. Danielle Sportiello fait le point sur cette situation inédite.

Voir la vidéo
France 3

Après une folle journée, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb maintient sa décision de quitter le gouvernement mardi 2 octobre. Le cas du ministre devient le casse-tête de l'exécutif. "Gérard Collomb dit officiellement qu'il veut partir à la reconquête de Lyon (Rhône), mais on peut voir sans sa volonté de partir à tout prix une déception vis-à-vis d'Emmanuel Macron qu'il a pourtant rallié dès la première heure", analyse la journaliste Danielle Sportiello. Elle rappelle que le ministre a récemment reproché au chef de l'État "un manque d'humilité".

L'exécutif une nouvelle fois dans une situation d'urgence

Mardi 2 octobre, "on a donc assisté à une partie de bras de fer absolument inédite entre un ministre et un président de la République, qui dit [mardi 2 octobre au soir] trouver ça regrettable que Gérard Collomb se soit mis dans la situation le conduisant à devoir démissionner" poursuit Danielle Sportiello. "Le président de la République a demandé au Premier ministre de lui faire des propositions pour le ministère de l'Intérieur. L'exécutif se trouve à nouveau dans une situation où il va devoir régler un problème dans l'urgence", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Intérieur Gérard Collomb et le président Emmanuel Macron dans les jardins de l\'ambassade de France au Vatical, le 1er octobre 2018.
Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et le président Emmanuel Macron dans les jardins de l'ambassade de France au Vatical, le 1er octobre 2018. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)