Clé d’étranglement : la police pourra finalement continuer de la pratiquer

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner fait machine arrière et a indiqué lundi 15 juin que la clé d’étranglement serait encore utilisée en attendant de trouver une autre méthode.

France 2

La journaliste Maryse Bourgot, en duplex depuis le ministère de l’Intérieur lundi 15 juin, explique qu’une "note signée par le directeur de la police nationale explique que cette fameuse technique d’intervention dite d’étranglement ne sera plus enseignée dans les écoles de police, qu’une autre méthode va être étudiée. Mais, en attendant, cette fameuse technique dite d’étranglement, va continuer à exister. Les policiers pourront encore l’utiliser avec 'discernement et raison'".

Une victoire pour les syndicats

Cette note est une victoire pour les policiers et leurs syndicats, qui ont beaucoup manifesté ces derniers jours contre la suppression de la clé d’étranglement. Les syndicats de policiers ont d’ailleurs évoqué un rétropédalage de Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, qui s’était exprimé la semaine précédente pour un retrait de cette technique très controversée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Intérieur, Christophe Castaner, lors d\'une session de questions au gouvernement, à l\'Assemblée nationale, le 9 juin 2020.
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, lors d'une session de questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale, le 9 juin 2020. (BERTRAND GUAY / AFP)