Cet article date de plus d'un an.

Propos de Gérald Darmanin sur les violences policières : "Le ministre de l'Intérieur a toute la confiance du Premier ministre", assure Matignon

Gérald Darmanin est la cible de nombreuses critiques après ses paroles devant la commission des lois de l'Assemblée nationale. Il a assuré "s'étouffer" quand il entendait le terme de "violences policières".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, lors de l'hommage aux soldats musulmans morts pour la France à Douaumont (Meuse), le 29 juillet 2020. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

"Le ministre de l'Intérieur a toute la confiance du Premier ministre", fait savoir Matignon à franceinfo, jeudi 30 juillet, après les propos polémiques tenus par Gérald Darmanin lundi devant la commission des lois de l'Assemblée nationale : "Quand j'entends parler de violences policières, personnellement je m'étouffe."

Ces propos ont notamment choqué la famille de Cédric Chouviat, ce livreur mort en janvier dernier lors de son interpellation par des policiers après avoir dit "j'étouffe" à sept reprises. "Je l'ai pris en plein cœur", a témoigné la veuve Doria Chouviat mercredi sur franceinfo, estimant que Gérald Darmanin faisait "preuve d'un cynisme incroyable et d'une méchanceté gratuite".

L'entourage de Gérald Darmanin assure que ces propos ont été tenus "sans arrière-pensée, ou référence à une affaire en cours". Le ministre de l'Intérieur n'envisage pas pour l'heure de s'exprimer sur le sujet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gérald Darmanin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.