Photos de policiers placardées dans des immeubles d'Épinay-sur-Seine : une enquête ouverte pour "actes d'intimidation"

Après la découverte de photos de policiers placardées dans plusieurs halls d'immeubles d'Épinay-sur-Seine dans la nuit de mercredi à jeudi, le parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a ouvert une enquête pour "actes d’intimidation".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une enquête pour "actes d’intimidation" a été ouverte. (MAXIME GLORIEUX / FRANCE-BLEU ARMORIQUE)

Une enquête pour "actes d’intimidation" a été ouverte par le parquet de Bobigny et a été confiée à la sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis, a appris franceinfo de source judiciaire, jeudi 15 avril, après la découverte de photos de policiers placardées dans plusieurs halls d'immeubles d'Épinay-sur-Seine en Seine-Saint-Denis dans la nuit de mercredi à jeudi.

L'information sur l'existence de ces photos a été annoncée par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à l'Assemblée nationale, à l'occasion du vote de la loi sur la "Sécurité globale".

C'est vers 5 heures du matin, dans la nuit de mercredi à jeudi, qu'une patrouille de police a découvert ces photos de fonctionnaires dans plusieurs halls d'immeubles de la ville, a appris France Bleu Paris de source policière. Des policiers du commissariat d'Épinay-sur-Seine sont concernés, ainsi qu'une policière du commissariat de Saint-Ouen. Les photos étaient accompagnées du nom et du prénom de chaque fonctionnaire.

Le syndicat "demande au ministre de l’Intérieur que tout soit mis en œuvre pour retrouver les auteurs et apporte son soutien indéfectible à nos deux collègues d'Épinay victimes de cet affichage écœurant".

Les policiers concernés, ainsi que la préfecture de police de Paris, vont porter plainte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.