Politique : le nouveau discours de Marine Le Pen, qui entend élargir son électorat

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Politique : le nouveau discours de Marine Le Pen, qui entend élargir son électorat
France 2
Article rédigé par
J-B. Marteau, A. Lo Cascio, E. Martin, C. Berbette Justice, L. Hauville - France 2
France Télévisions

Pour sa troisième présentation à l'élection présidentielle, Marine Le Pen entend bien élargir son électorat, quitte à semer le trouble au sein de son camp.

Marine Le Pen souhaite se normaliser au maximum et gommer les aspects les plus polémiques de son programme. La présidente du Rassemblement national a d'abord changé la forme : fini le "dégagisme" des élites, prôné lors de sa campagne de 2017. Le discours est aujourd'hui plus consensuel. "Nous travaillons à faire émerger une nouvelle élite", déclare-t-elle désormais. 

Élargir l'électorat du Rassemblement national

Le fond a également été modifié. Auparavant, Marine Le Pen voulait suspendre immédiatement les accords de Schengen ; maintenant, la libre circulation des personnes serait maintenue, mais uniquement pour les ressortissants européens. Autre rupture, cette fois-ci sur la dette : pour la première fois, Marine Le Pen admet que les emprunts contractés par la France devront être remboursés. Cette évolution est assumée par le vice-président du parti, Jordan Bardella, qui dit vouloir élargir l'électorat du Rassemblement national. Ces revirements ont toutefois provoqué des départs du RN, comme celui de Florian Philippot, défenseur de la sortie de l'Union européenne, ou encore Jean Messiha. Pour cet énarque, la stratégie de Marine Le Pen risque de faire fuir son électorat traditionnel. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.