Marine Le Pen : son père ne doit plus s'exprimer "au nom du Front national"

La rupture est consommée entre Jean-Marie Le Pen et sa fille qui ne veut plus l'entendre s'exprimer au nom du FN après ses provocations du 1er-Mai. Explications avec France 3.

France 3

Après les nombreuses provocations de son père, Marine Le Pen déclarait dimanche 3 mai sur Europe 1 : "Jean-Marie Le Pen ne doit plus pouvoir parler au nom du Front national". Une rupture qui intervient après le 1er-mai raté du Front national. Le président d'honneur avait alors pris l'initiative d'aller fleurir seul la statue de Jeanne d'Arc, lâchant un étonnant "Jeanne, au secours !".

Le geste de trop

Plus tard, il avait grimpé les escaliers de la tribune où sa fille allait commencer son discours. L'octogénaire avait profité des vivats de la foule, levant les bras, conquérant et provocateur. Le geste de trop pour la présidente du Front national alors que le bureau politique du parti doit statuer sur le sort du patriarche lundi 4 mai. "Il est dans la provocation. (...) Les derniers actes qui ont été les siens sont à mon avis inadmissibles. Je les ressens véritablement comme une malveillance et à l'égard du Front national et à mon égard". Lundi, Jean-Marie Le Pen, après la direction claire donnée par Marine Le Pen, pourrait être exclu du Front national.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Marie Le Pen et sa fille, Marine, à la tribune de la place de l\'Opéra, à Paris, le 1er mai 2015.
Jean-Marie Le Pen et sa fille, Marine, à la tribune de la place de l'Opéra, à Paris, le 1er mai 2015. ( MAXPPP.)