Le FN cible aussi les fonctionnaires

Le parti entend convaincre cette catégorie professionnelle qui a voté à 16% pour le FN en 2012, un chiffre qui pourrait atteindre 25% aujourd’hui.

FRANCE 2

Autrefois bête noire du Front national, les hauts fonctionnaires sont de plus en plus attirés par le parti de Marine Le Pen. Jean Messiha est le porte-parole d'un nouveau collectif baptisé les "Horaces" qui revendique 80 membres. "Il fonctionne sur une liberté absolue de ses membres, ceux qui veulent se dévoiler peuvent le faire, s'ils ne le veulent pas, personne ne va les y obliger. Jusqu'à une période récente, le risque était plus grand, sachant que le FN n'était pas considéré par les partis du système comme un parti comme un autre", détaille-t-il.

 

Déception de la gauche, difficultés quotidiennes

Il faut dire que la progression du vote FN chez les fonctionnaires est impressionnante : de 16% en 2002, il est passé à 25% en 2017. Pour Brice Teinturier, directeur de l'Ipsos, "cela renvoie à une crise qui s'est opérée au cours des dernières années et qui est importante. D'abord, une déception à l'égard de la gauche, sur la question des effectifs, du gel des points d'indice ; ensuite, il y a les difficultés quotidiennes de l'exercice du métier, notamment chez les agents qui sont sur le terrain, au contact avec les usagers".

Le JT
Les autres sujets du JT
La présidente du Front national, Marine Le Pen, le 9 septembre 2016.
La présidente du Front national, Marine Le Pen, le 9 septembre 2016. (CITIZENSIDE/FRANCOIS PAULETTO / CITIZENSIDE)