FN : réconciliation en vue entre Jean-Marie et Marine Le Pen

Jean-Marie Le Pen est l'invité politique du Grand Soir 3 ce dimanche 18 septembre.

Voir la vidéo
France 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Jean-Marie Le Pen est "fier" de sa fille Marine Le Pen, avoue-t-il dans le Grand Soir 3 ce dimanche. "Elle entame une campagne électorale présidentielle à Fréjus d'une façon assez brillante avec un discours 'jean-mariste' sur les thèmes qui sont ceux que nous avons popularisés pendant des décennies. Je suis heureux pour la France qu'il y ait un candidat capable de défendre ces idées-là", affirme le député européen fondateur du FN.

Pour être présente au second tour de la présidentielle, "elle doit convaincre les gens qu'elle est capable de voir au-delà de ses vues partisanes et qu'elle est capable de rassembler une majorité de Français sur un programme de redressement de notre pays", explique le président d'honneur du FN.

Son exclusion est "un sacrifice"

"J'ai été victime d'une manoeuvre injuste, mais cela fait partie de la bataille politique et de ses risques. Mon exclusion du parti par ma fille n'a pas beaucoup d'importance et c'est un sacrifice que je suis proche d'ajouter à ceux que j'ai déjà consentis au cours de ma vie politique", confie Jean-Marie Le Pen. "Ce qui est important, c'est le destin de la France. C'est le fait que la France est menacée de mort. Si nous ne maîtrisons pas les conséquences de la révolution démographique et du déferlement démographique qui se produit du tiers-monde vers l'Europe, nous serons submergés", assure-t-il.

"Le bon sens amènera les dirigeants du FN, en particulier pour les législatives, à se rendre compte qu'il est absolument nécessaire de faire l'union de tous les nationaux, y compris avec Jean-Marie Le Pen", certifie-t-il en conclusion.

Le JT
Les autres sujets du JT