Perquisition au Front national : que risque Marine Le Pen ?

Une perquisition est en cours ce lundi 20 février au siège du parti au sujet de l'enquête sur les emplois présumés fictifs des assistants parlementaires européens du Front national. France 2 voux dit ce que risque Marine Le Pen.

France 2

Une perquisition est en cours ce lundi 20 février au siège du Front national au sujet de l'enquête sur les emplois présumés fictifs des assistants parlementaires européens du parti. Marine Le Pen risque-t-elle une mise en examen dans cette affaire ? "C'est une possibilité. La présidente du Front national est directement concernée par cette enquête et depuis décembre, un juge d'instruction a été désigné. Il peut tout à fait décider de convoquer Marine Le Pen, de l'auditionner et éventuellement de la mettre en examen", explique Matthieu Boisseau en direct du siège du Front national à Nanterre (Hauts-de-Seine).

Même mise en examen, elle sera candidate

La président du Front national connaît ce risque. L'enquête est ouverte pour abus de confiance, pour escroquerie en bande organisée et pour travail dissimulé. "Mais Marine Le Pen l'a dit tout début février, même mise en examen, elle sera candidate. Elle avait également ajouté qu'elle se sentait parfaitemetn innocente", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen, le 6 janvier 2017, à Igoville (Eure). 
Marine Le Pen, le 6 janvier 2017, à Igoville (Eure).  (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)