Cet article date de plus de quatre ans.

Manifestations : "Aucune violence ne doit être acceptée", estime François Hollande

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Manifestations : "Aucune violence ne doit être acceptée", estime François Hollande
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Lors d'un déplacement au Nigéria, le président français est revenu sur les violences de ces derniers jours. Le point avec Jeff Wittenberg.

En déplacement au Nigéria, François Hollande a tenu à condamner les violences de ces derniers jours, notamment lors des manifestations contre la loi Travail. Jeff Wittenberg nous en dit plus : "'Aucune violence ne doit être acceptée', a dit le président français en déplacement, car elles mobilisent actuellement les forces de sécurité alors qu'elles doivent être consacrées à la protection des populations face à une menace terroriste qui reste à un niveau particulièrement élevé", explique le journaliste.

L'aide française contre Boko Haram

Ce sommet dans la capitale nigériane a été essentiellement consacré à la lutte contre Boko Haram, le mouvement terroriste de la région "qui continue de tuer plusieurs centaines de personnes chaque mois dans des attentats, mais qui serait en recul face à une coalition de pays africains qui mènent la lutte. François Hollande a répété que la France apportera son soutien et sa logistique pour aider ces pays à vaincre ce mouvement terroriste", conclut Jeff Wittenberg.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.