Cet article date de plus de quatre ans.

François Hollande : les Français divisés par le choix du chef de l'État

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
François Hollande : les Français divisés par le choix du chef de l'État
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Une équipe de France 3 est allée recueillir les témoignages de militants et électeurs après l'annonce du renoncement de François Hollande.

Jeudi 1er décembre, François Hollande a annoncé qu'il ne serait pas candidat à sa propre succession, du jamais-vu sous la Ve République. À Tulle, fief du chef de l'État, l'image de la ville corrézienne est liée depuis une trentaine d'années à celle de François Hollande. Les habitants rencontrés ce vendredi évoquent son renoncement avec tristesse et lucidité. Pour beaucoup, la décision qu'il a prise représente un immense gâchis. "Il ne méritait pas tout ça, toutes ces trahisons autour de lui", déplore un habitant de Tulle au micro de France 3. "J'en veux surtout à ceux de la gauche qui lui ont savonné la planche, qui l'ont bousillé complètement", ajoute un second.

Des avis bien tranchés

L'amertume des fidèles contraste aujourd'hui avec la majorité des Français qui approuvent la décision du chef de l'État. Comme à Toulouse par exemple, où les avis sont tranchés. "Après le mandat qu'il a fait qu'il a fait et le taux de popularité qu'il a, ça aurait été plutôt un suicide politique d'y retourner", estime un Toulousain. "Je pense qu'il était dans une impasse. Il s'est trouvé devant le mur tout simplement. C'est le résultat d'une politique désastreuse. Il a ce qu'il mérite", surenchéri un second. Malgré un léger regain dans les sondages, la cote de popularité de François Hollande demeure extrêmement basse. Jusqu'à hier, seuls 18% des Français avaient une opinion favorable de lui.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.