Cet article date de plus de sept ans.

Quand l'extrême droite récupère les "Bonnets rouges"

Au-delà de la seule fronde bretonne contre l'écotaxe, le couvre-chef devient un symbole anti-Hollande pour des militants radicaux.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Marie Le Pen, président d'honneur du Front national, lors de son "journal de bord", le 8 novembre 2013.  (CAPTURE D'ECRAN / YOUTUBE)

Les "Bonnets rouges" déplorent une "récupération scandaleuse et inacceptable". Leur leader, Christian Troadec, propose même d'instituer une "charte". Plusieurs jours après la naissance de leur mouvement, les Bretons en fronde contre l'écotaxe poids lourds voient leur emblème repris par l'extrême droite, et utilisé comme un symbole plus général du ras-le-bol à l'égard de François Hollande. Francetv info a recensé quelques exemples. 

Jean-Marie Le Pen porte le célèbre couvre-chef

Pour son dernier "journal de bord" vidéo, posté vendredi 8 novembre sur le site du Front national, Jean-Marie Le Pen a ainsi décidé de porter un bonnet rouge. Le président d'honneur du Front national, qui se présente comme un "Morbihannais de souche comme disent les Français de fraîche date", explique que ce mouvement n'est pas seulement lié à l'affaire de l'écotaxe. Il est, selon lui, plus profond et symbolise l'angoisse de "toutes les provinces françaises" (à 1 minute du début de la vidéo)

 Des militants distribuent des bonnets

Parmi les "quelques dizaines d'individus (...) liés à l'extrême droite", pointés du doigt par Manuel Valls après la fin des cérémonies du 11-Novembre, à Paris, certains arboraient un bonnet rouge. Les couvre-chefs étaient notamment distribués par le collectif Hollande-Démission, dont l'un des membres, David van Hemelryck, avait donné rendez-vous sur Twitter sur les Champs-Elysée lundi 11 novembre à 11h11, avec une "distribution de bonnets rouges prévue"

 

Si ce dernier se défend sur Twitter d'être d'extrême droite, sur sa page Facebook, dont l'accès est public, il aime toutefois les pages de l'Action française et du Bloc identitaire, deux mouvements d'extrême droite radicale.

"Minute" offre un bonnet pour tout abonnement

L'hebdomadaire d'extrême droite cherche, lui aussi, à profiter du mouvement, en proposant pour tout nouvel abonnement, un bonnet rouge en cadeau. "A Minute, on ne vous proposera jamais de cadeau high-tech faits en Chine, peut-on lire sur l'annonce. Mais vous aurez un bonnet rouge 100% pure laine vierge, tricoté en Bretagne!" Pour bénéficier de l'offre, l'annonce précise qu'il faut taper "bonnetrouge" au moment de payer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.