Anciens présidents de la République : des avantages en question

Les anciens présidents de la République bénéficient de plusieurs avantages. Certains députés de la majorité veulent les réformer, mais ne font pas l’unanimité.

FRANCE 2

C’est un sujet symbolique, mais il revient quasiment à chaque fois lors des débats organisés depuis le 15 janvier 2019 : les "privilèges ", comme les désignent certains, des anciens présidents de la République. Les abolir est une question au cœur du débat. Jusqu’en 1995, il n’y avait qu’un seul ancien chef de l’État, Valéry Giscard d’Estaing. Une seule lettre détaillait son statut. Désormais, c’est un décret, publié en octobre 2016. Ils sont aujourd’hui quatre anciens présidents : Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande.

De nombreux avantages

La République fournit d’abord de l’immobilier à ses anciens présidents : un appartement, une voiture de fonction, en plus d’une dotation mensuelle de 6 000 € brut, cumulables avec d’autres indemnités. Les anciens présidents ont aussi le droit à sept collaborateurs, un nombre qui passe à trois après cinq ans, et à deux policiers minimum. Des députés de la majorité sont prêts à réformer ce statut. Pour de nombreux élus, cette réforme est démagogique.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien président de la République Nicolas Sarkozy donne un discours à Nice, le 30 janvier 2019.
L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy donne un discours à Nice, le 30 janvier 2019. (VALERY HACHE / AFP)