Cet article date de plus de dix ans.

François Hollande et Nicolas Sarkozy débattront le 2 mai sur France 2 et TF1

Il n’y en aura qu’un. Le débat de l’entre-deux-tours entre Nicolas Sarkozy et François Hollande aura lieu le 2 mai à 21 heures et sera diffusé sur France 2 et TF1, ont annoncé les chaînes dans un communiqué.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
François Hollande et Nicolas Sarkozy débattront le mercredi 2 mai. (THOMAS SAMSON / AFP)

Il n'y en aura qu'un. Le débat de l'entre-deux-tours entre Nicolas Sarkozy et François Hollande aura lieu le 2 mai à 21 heures et sera diffusé sur France 2 et TF1, ont annoncé les chaînes dans un communiqué.

Nicolas Sarkozy voulait trois débats. Il n'y en aura qu'un, fidèlement à la tradition, comme le souhaitait François Hollande. Le fameux débat d'entre-deux-tours entre les deux finalistes de l'élection présidentielle aura ainsi lieu le mercredi 2 mai à 21 heures.

La durée du débat pas encore définie

Ce face à face entre les deux duettistes, dont la durée n'a pas encore été définie, sera diffusé conjointement par France 2 et TF1, comme les deux chaînes l'ont annoncé dans un communiqué commun, et sera animé par Laurence Ferrari et David Pujadas.

Pour autant, France 2 et TF1 ne garderont pas le monopole de ce débat, traditionnellement organisé le mercredi précédent le second tour.

"Le signal sera mis gracieusement à la disposition des chaînes d'information en continu et des radios qui en feront la demande et qui souhaitent le diffuser simultanément", précise le texte.

Près de 20 millions de téléspectateurs pour le débat Royal-Sarkozy en 2007

Le 2 mai 2007, le duel Ségolène Royal-Nicolas Sarkozy avait été suivi par près de treize millions de téléspectateurs sur TF1 et par sept millions sur France 2, selon l'institut Médiamétrie.

RTL, France Inter, Europe 1 et RMC ont proposé mardi aux deux candidats la tenue d'un autre débat qui serait diffusé simultanément sur les quatre antennes, ce qui constituerait une première en France et "permettrait de toucher près de 12 millions d'auditeurs".

L'idée a tourné court, François Hollande ayant décliné l'invitation, arguant qu'un seul débat était nécessaire, contrairement à son rival qui en souhaitait trois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.