Affaire Penelope Fillon : 76% des Français veulent interdire aux parlementaires d'embaucher des membres de leur famille

Selon un sondage Odoxa pour franceinfo rendu public vendredi, 61% des Français ont désormais une mauvaise opinion de François Fillon, après les révélations du Canard enchaîné selon lequel il a rémunéré son épouse.

Penelope et François Fillon, le 25 novembre 2016, à Paris.
Penelope et François Fillon, le 25 novembre 2016, à Paris. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le "Penelope Gate" n'a pas seulement un impact sur la cote de popularité de François Fillon, selon un sondage Odoxa pour franceinfo publié vendredi 27 janvier. Plus de trois Français sur quatre (76%) souhaitent le vote d'une loi interdisant désormais aux parlementaires d'embaucher des membres de leur famille comme collaborateurs. Sur ce sujet, sympathisants de gauche et de droite sont unanimement d’accord : si la pratique est légale elle apparaît profondément choquante. 82% des sympathisants de gauche et 70% des sympathisants de droite demandent le vote d’une telle loi.

Mercredi, le parquet national financier (PNF) a ouvert une enquête sur des faits présumés de détournement de fonds publics, d'abus de biens sociaux et recel à la suite des révélations du Canard enchaîné. L’hebdomadaire a révélé que François Fillon a employé son épouse comme collaboratrice parlementaire, tout en mettant en doute la réalité du travail effectué par cette dernière.

Une cote de popularité en chute libre depuis la primaire

François Fillon est désormais jugé négativement par une large majorité de Français (61%). Une cote de popularité en chute libre par rapport à début novembre, où il récoltait 54% de bonnes opinions, selon un sondage réalisé par l’Ifop. Depuis, le candidat de la droite a du faire face à la polémique sur son projet de réforme de l’Assurance maladie et, surtout, cette semaine, à celle sur l’emploi de sa femme.

Cette tendance se retrouve chez les sympathisants de droite, de l’UDI au FN en passant par LR. François Fillon n’a plus autant "la cote". Les sympathisants de droite ne sont "que" 62% à avoir une bonne opinion de lui et sont tout de même 38% à en avoir une mauvaise.

Seule son image d'homme courageux n'est pas écornée

Le succès spectaculaire de François Fillon lors de la primaire de la droite s’expliquait par une image extrêmement positive s’agissant de son courage, de son honnêteté et de sa force de conviction. La double séquence fâcheuse de décembre-janvier avec l'Assurance maladie, puis le Penelope Gate, n’a pas encore trop entamé son image d’homme courageux : il le reste pour 54% des Français. 

Cependant, ces affaires ont plombé tous les autres atouts dont il disposait dans l’opinion. Ainsi les Français sont 61% à ne pas le trouver "convaincant", 67% à ne pas le juger "honnête" et 68% à penser qu’il n’est "pas proche des préoccupations des Français". Même auprès de son noyau dur, les dégâts sont visibles.

Enquête Odoxa pour franceinfo réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet le 26 janvier 2017. Echantillon de 1 012 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.