François Fillon confirme "tourner la page de la politique"

Dans "Le Figaro", l'ancien candidat LR à l'élection présidentielle assure qu'il "reste en alerte devant les grands défis du monde".

François Fillon, le 9 mars 2017, à Marseille.
François Fillon, le 9 mars 2017, à Marseille. (GERARD BOTTINO / CITIZENSIDE / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il a "décidé de tourner la page". François Fillon confirme dans Le Figaro (article payant) du samedi 18 novembre, son envie d'arrêter la politique, à la veille d'une réunion de son mouvement Force républicaine, dont il doit laisser les rênes à son ami Bruno Retailleau. L'ex-candidat de la droite à la présidentielle, 63 ans, a rejoint le privé en tant qu'associé d'une société de gestion d'actifs et d'investissements. "Je reconstruis ma vie autrement, mais je reste en alerte devant les grands défis du monde", assure-t-il. "Bien sûr que j'ai le cœur serré devant toutes celles et ceux qui m'ont accompagné dans mes combats politiques."

Un projet de fondation

L'ancien Premier ministre confie au Figaro qu'il travaille également à la création d'une "fondation pour la coexistence des minorités, dont les chrétiens d'Orient" car "entre l'Occident et l'Orient, il faut plus que jamais nouer un dialogue entre les civilisations".

Sur le plan judiciaire, François Fillon, déjà mis en examen dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs de sa femme et de ses enfants, a aussi été placé fin juillet sous le statut de témoin assisté pour "escroquerie aggravée" dans cette affaire.